Se soigner autrement avec l’endobiogénie

Somnifères, antibiotiques, les Français sont les champions d’Europe de la consommation de médicaments. Pourtant, il est possible de se soigner autrement et de suivre un mode de vie qui permet de rester en bonne santé. C’est ce que propose l’endobiogénie qui s’intéresse au patient dans sa globalité.

Formation, éducation à la santé et recherche en médecine intégrative


L’endobiogénie se concentre sur la capacité de l’organisme à mettre en place ses mécanismes d’autoréparation, de restauration.

Cela fait plus de 40 ans maintenant que le Dr Christian Duraffourd a travaillé sur une nouvelle façon de travailler la médecine. Une médecine intégrative et personnalisée. Ce changement de paradigme optimise de façon considérable les connaissances acquises en médecine. Accompagné par le Dr Jean-Claude Lapraz et par une équipe de médecins, il a œuvré au développement de cette approche. En 1998, elle s’est dotée d’un nom : l’Endobiogénie.

Une médecine personnalisée

« Endo » signifie intérieur, « bio » la vie et « génie » la capacité que possède le corps humain à s’autogérer. L’endobiogénie est une médecine globale et intégrative qui soigne l’ensemble du corps, plutôt que la partie malade. Elle se fonde sur l’analyse par une prise de sang du système endocrinien, qu’elle tente de rééquilibrer par la médecine des plantes (phyto-aroma-gemmothérapie). Ses praticiens réfutent l’appellation de médecine alternative. C’est, selon eux, une médecine très scientifique, qui s’élabore sur les données les plus évoluées dans la physiologie humaine.

Des plantes pour soulager les symptômes de l'allergie - Magazine Sens &  santé

Contrairement à l’approche classique issue des travaux de Pasteur qui se penche surtout sur la physiopathologie et cherche à éliminer le symptôme, l’endobiogénie se rapproche plus de l’oeuvre de Claude Bernard.

Elle axe sa réflexion sur la fonctionnalité, l’homéostasie, et la compréhension physiologique du fonctionnement naturel de l’organisme afin d’étayer et d’améliorer ses processus d’autoréparations spontanées quand il présente des dysfonctionnalités.

Cette médecine est intégrative au sens où elle intègre dans sa réflexion et sa démarche le gène dans la cellule, la cellule dans l’organe, l’organe dans l’organisme, l’organisme dans son environnement. Ses modes d’actions doivent respecter au mieux chacune de ces strates.

La nature de l’agression à l’origine du mal peut varier : émotionnelle, externe (pollution, changements de saison), ou encore « endogène », c’est-à-dire spécifique au terrain du patient. L’endobiogénie est en somme à la physiologie ce que la médecine traditionnelle chinoise est à l’énergie. Ce type d’approche marque la fin des traitements « typiques » puisqu’il s’agit de comprendre l’origine de la pathologie en cernant le fonctionnement mécanique des divers éléments dont elle dépend.

L'Endobiogénie - materia-medica

Pour en savoir plus l’endobiogénie et ses origines, je vous conseille de lire les articles suivants :

https://www.psychologies.com/Bien-etre/Sante/Maladies/Interviews/Jean-Claude-Lapraz-L-endobiogenie-c-est-la-medecine-de-demain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s